ÖFFNUNGSZEITEN

Corona-bedingt verkürzt:

Dienstag–Sonntag
und Feiertage
11.00 – 17.00 Uhr

Montag geschlossen

Sonderausstellungen

En Zöllechs ahle Muure
05.07. – 31.12.2020

im Rahmen der Dauerausstellung

mehr erfahren


Geheimnisse römischer Schmucksteine
bis 25.10.2020

– verlängert –

mehr erfahren


Die Ausstellungen sind weitestgehend barrierefrei zu besichtigen.

Das Museum ist klimatisiert!

TERMINVORSCHAU

Kino
27.11. 19.00 Uhr
18.12. 19.00 Uhr

Sonntagsführung
01.11. 15.00 Uhr


Anmeldung erforderlich!

Tagesaktuelle Informationen zu unseren Veranstaltungen finden Sie hier.

Besuchen Sie uns auf Facebook...

... oder jetzt auch bei Instagram. #roemerthermenzuelpich

MUSÉE DE LA CULTURE DU BAIN ZÜLPICH

Vivre 2000 annees de culture du bain - depuis les romains jusqu'a nos jours

VUE D'ENSEMBLE

Un tour complet dans ce musée vous donne une vue d’ensemble sur l’histoire de la culture du bain. Vous commencez par les thermes romains les mieux conservés du nord des Alpes. Vous continuez votre tour par les bains public où vous apprenez tout sur l’hygiène durant le Moyen-Ậge. De là vous arrivez aux premières toilettes et lavabos et faites la connaissance avec des innovations excentriques comme les bateaux de baignade et une baignoire à balancer. Finalement vous trouvez les bains de nos jours et pouvez étudier la consommation temporaire de l’eau.

LE BATIMENT

Les thermes romains furent découverts en 1930. Après avoir été exhumé ils faisaient parti d’un petit musée d´histoire locale (‘Propsteimuseum’) et pouvait être visité par des petits groupes. Jusqu’à 1997 les thermes n’étaient pas très connus, c’est pour cela que la société historique local a décidé de faire construire un nouveau musée. Le musée fut ouvert en 2008. L’architecte du musée est Markus Ernst de Zülpich. On a réussi de combiner une technique moderne qui évalue les substances historiques.

LES THERMES A ZÜLPICH

Comme le nom "Thermes romains de Zülpich – Musée de la culture du bain" vous montre, se sont les restes des thermes qui sont le coeur du musée.

Les thermes furent construits au 2e siècle après J.C., ils ont connu plusieurs changements dans la construction au cours du temps et l’activité des bains fut abandonnée vers le milieu du 4e siècle pour servir comme habitation. Tolbiacum était le nom de Zülpich pendant l’époque romaine, Zülpich était un village (vicus) en dépendance de Cologne. Elle se trouvait au croisement de deux grandes routes importantes qui reliaient Cologne, Bonn et Trèves.

FRAGMENTS D'ARCHITECTURE

Les restes des fragments d’architecture, montrent toutes les caracté-ristiques importantes des bains romains. Les bains possédaient un bain froid (frigidarium), un ou plusieurs bains tièdes (tepidarium), et un bain chaud (caldarium) et durant une des phases d´utilisement une salle de sudation (sudatorium). La plupart des bains possédaient une ou plusieurs baignoires, dont la température de l’eau correspondait environ à la température de la pièce.

Vous avez la possibilité de voir le système typique de chauffage du sol (hypocaustum), les différentes salles de bains typique pour des thermes romains et le système d´évacuation de l’eau. Les vitrines contiennent plusieurs pièces pour la cosmétique et des instruments médicaux qui montrent les différentes activités qui avaient eu lieu dans les thermes.

L'HYGIENE DURANT PLUSIEURS SIECLES

Les romains ne visitaient pas seulement les thermes pour se baigner, mais aussi pour se détendre, rencontrer des amis et conclure des affaires. Le bain était ouvert pour tout le monde. Les femmes et les hommes y allaient à des heures différentes ou si les thermes étaient assez grands, hommes et femmes furent séparés dans différentes salles. Le prix d’entrée était relativement bas, environ le prix d´un gobelet de vin, payable aussi pour les pauvres. A Rome ou dans les grandes villes les thermes furent financés par le dominateur ou des riches citoyens qui offraient l’entrée libre à tous.

En plus de la pratique hygiénique, on avait la possibilité d’avoir des massages et aussi des traitements cosmétiques et médicaux.
Ceux-ci furent aussi pratiqués au Moyen-Âge. Contrairement à ce que l’on croit, l’hygiène jouait un rôle important au Moyen-Âge. On trouvait des bains publics dans plusieurs villes, ils faisaient parti du quotidien. Dans notre exposition vous trouvez un exemple de l’aménagement d’un bain public.

Au temps des romains et au Moyen-Ậge, le bain et le lavage eut lieu dans un bain public, côte à côte avec le voisin, les amis et parfois on y conclut des affaires. Seulement très peu de citoyens riches avaient leurs propres bains chez eux.
Avec le début des temps modernes (16e /17e siècle) les soins hygiéniques furent de plus en plus pratiqué chez soi. Les bains publics furent fermés á cause du prix augmentant pour le bois et de la peur devant la peste.

Durant la révolution industrielle des nouveaux problèmes hygiéniques apparurent, qui furent résolus par des nouvelles innovations techniques que nous utilisons encore de nos jours, par exemple les toilettes (WC) de 1775, le premier robinet de 1848 et la première baignoire en émail de 1862.

SE BAIGNER DANS LA MER – TEMPS LIBRES

Avec la naissance des nouvelles conditions de travail, aller se baigner gagnait d’importance durant les temps libres. Au 19e siècle les premières piscines publiques avec l’attention sur le sport furent construites. Des équipes de natation pour femmes et hommes et aussi des clubs furent fondés.

Vers la fin du siècle on passait les vacances familiales à la mer. Maintenant il fallait avoir des maillots qui étaient représentative pour hommes et femmes quand ils se montraient au public. C’était le début d’une nouvelle mode balnéaire qui continua est développement jusqu’à nos jours.